19 octobre 2010

...

Oui, en banlieu chaque jour nouveau apporte son lot de nouveaux mensonges, les pires sont ceux que l'on se raconte à soi-même avant de s'endormir.
On les murmure dans l'obscurité, on se dit qu'on est heureux,... ou... qu'il est heureux. Que l'on peut changer, ou qu'il changera d'avis...
On se persuade que l'on peut vivre avec ses péchers... ou, que l'on peut vivre sans lui...
Oui, chaques soirs avant de s'endormir, on se berce de mensonges, dans le fol, fol espoir qu'au petit matin tout deviennent réalité...

Posté par toreflect à 23:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur ...

Nouveau commentaire